AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Brigdam ♠ Il n'y a de limites et de folies que celles que l'on décide de s'imposer...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


No Worries
Registers
Your Dreams:
TO DO
:
Relationships
:
Life› embauché le : 27/07/2016
› nombre d'opérations : 41
› pseudo : ///
› célébrité : Boyd Holbrook

MessageSujet: Brigdam ♠ Il n'y a de limites et de folies que celles que l'on décide de s'imposer...   Mer 27 Juil - 22:57



   - Brigdam Bedranowsky -
   
Love, hate, sex and pain. It's all about the blood, the sweat and the tears.

   
+ nom et prénom : Brigdam Bedranowsky. + âge : 34 ans. + date et lieu de naissance : 13 Juin, Los Angeles. + nationalité et origine(s) : Américain d'origines allemandes du côté paternel. + profession/études : Concierge en semaine. Deathmatch Wrestler durant ses week-ends et congés + statut civil : Trop compliqué pour y réfléchir. +  situation financière : Suffisant pour vivre+ groupe : Fly away.


   This Is Why We Fight

   

   ✃ Comment êtes vous arrivé sur Los Angeles et connaissez vous cet hôpital ?? Brigdam est originaire de Los Angeles. Il y habite depuis sa naissance. Il connaît parfaitement l'hôpital pour s'être fait enguirlander par la moitié des médecins de celui-ci pour ne pas avoir pris la décision de venir faire soigner ses blessures plus tôt. Une de ses ex, ex, ex, ex, ex, ex petite amie était infirmière dans le centre hospitalier
   ✃ Quels sont vos pires et meilleurs souvenirs dans cette ville ? Le pire souvenir de Brigdam doit très certainement être le jour où il a encastrer sa voiture toute neuve dans un pilonne en béton pour avoir décider de conduire sa voiture malgré sa blessure à la jambe. Ses meilleurs souvenirs sont toujours en rapport avec ses actions dans le ring... Quoiqu'il pourrait bien y ajouter les divers endroit où il réussir a s'envoyer en l'air avec une gonzesse
   ✃ Comment voyez vous votre avenir aujourd'hui? Quel avenir ?

   

   
Passionné, Inconscient, Protecteur, Têtu, Déterminé, Impulsif, Audacieux, Drogué.


   Depuis son enfance, Brigdam est un inconditionnel fan de catch. Il avait sept ans lorsqu’il a assister a son premier combat de catch en compagnie de son père et de son grand frère. ► Brigdam ne possède aucun diplôme et n’a jamais terminé sa scolarité. Il était beaucoup trop occuper à s’entraîner pour devenir catcheur. ► La semaine, il travaille comme concierge et mène une vie tranquille. Une vie qu’il qualifie lui-même d’ennuyeuse a souhait et répétitive. C’est le Week-end que sa vie bascule dans une autre réalité. Brigdam monte sur le ring pour divertir des foules assoiffées de sang dans des combats de catch aux stipulations extrême que l’on appelle « Deathmatch wrestling » que l’on pourrait traduire par « combat de catch a mort ». Dans ce type de combat, il lui arrive régulièrement d’utiliser des objets du quotidien que l’on considère et qu’il utilise comme des armes. Un néon. Une vitre. Une boite de punaise. Un rouleau de fil barbelé ou encore une batte de baseball parmi les exemples les plus fréquents. Il mène donc une double carrière ainsi qu’une double vie ► Il arrive régulièrement à Brigdam de souffrir de perte de mémoire en raison de nombreuses commotions cérébrales au fil de sa carrière. Brigdam a aussi récemment perdu les sensations dans son oculaire et majeur droit. ► Le californien est accroc aux puissantes anti-douleurs qu’il consomme en exagération pour ne plus ressentir les douleurs parcourant son corps. Il lui arrive aussi régulièrement de consommer certaines substances illicites dans l’idée de calmer la souffrance après certains deathmatch. ► Son corps est parsemé de différentes cicatrices acquises au cours de sa carrière. Le dos du californien est partiellement recouvert d’imposantes cicatrices qui s’étendent parfois jusque ses côtes. L’abdomen de Brigdam est aussi marqué par de nombreuses traces. ► Sur son épaule gauche, il possède un tatouage complètement défigurer par un accident durant l’un de ses combats. Un énorme morceau de néon ayant déchirer sa chair sur plusieurs centimètres et l’obligeant à stopper son combat pour se faire recoudre.

Brigdam n’a pas toujours participé à ce genre de représentation ultra violente. ► C’est un fan de musique metal qui ne passe pas une seule seconde sans un fond sonore. ► Le californien a toujours vécu à Los Angeles. Il a cependant effectué un voyage de plusieurs mois a travers les Etats-Unis, puis l’Allemagne avant de finir la tournée de sa fédération au Japon. ► Depuis sa première apparition au Japon, il est devenu une légende dans ce pays. Brigdam est aussi devenu amoureux de ce pays et s’y rends régulièrement pour participer à des tournées Japonaise. ► Il parle couramment le japonais et possède des notions d’Allemand. Il n’a suivi aucun cours pour apprendre ces langues et ne s’est servi que de ses voyages. ► C’est un fêtard qui ne perd pas une occasion de faire le con. Il est d’ailleurs une véritable plaie pour ses différents employeurs et collègues ► Le blond possède un casier judiciaire assez fourni pour diverses raisons. Ce sont principalement pour des bêtises d’adolescent ou de jeune adulte. ► Il passe cependant les meilleurs soirées de sa vie à s’enfoncer dans son canapé, une canette de bière dans la main et une part de pizza dans l’autre. Les yeux rivés sur le câble diffusant le catch traditionnel ► Brigdam n’est pas quelqu’un de très philosophe et encore moins de politiquement correct. ► Il ne jure que par la bière Bud Light et le whisky Seagram 7. ► Il prend un plaisir malsain a gratter ses croûtes et ne pas laisser cicatrises correctement ses blessures. Il trouve le phénomène de cicatrisation très perturbant et très intriguant. ► Son plus grand rêve serait de pouvoir marcher sur la lune. ► Il gagne suffisamment d’argent pour se permettre de vivre correctement ► À savoir qu’il n’aime pas les hôpitaux et les médecins. Il ne s’y rend qu’en cas d’extrême nécessité et se retrouve régulièrement à se faire enguirlander par ceux-ci pour ne pas faire assez attention à son corps. ► Brigdam cache ses cicatrices aux yeux du grand public mais les exhibent avec fierté lorsqu’il se retrouve dans son monde d’esbroufe et de comédie ultraviolente face a des fans alcoolisés.

Le groupe de musique que Brigdam préfère l’a contacté a plusieurs reprises pour obtenir l’utilisation d’utiliser certaines images de ses matches dans leurs clips vidéo. Il a d’ailleurs déjà participé à la réalisation d’un de leurs clips. Ce clip vidéo a été enregistré pendant l’un des matches de Brigdam et l’un des plans de celui-ci voyait Brigdam en sang faire un face a face avec le chanteur hurlant ses paroles au visage du catcheur. ► Il a participer à la seule et unique édition d’un festival qu’un de ses amis essayait d’organiser a Minneapolis. Un festival qui réussirait à réunir musique metal extrême et deathmatch. Brigdam attends toujours son chèque de plusieurs milliers de dollars. ► Brigdam possède deux chats. Un chat roux tigré qui s’appelle Grosfield en raison de sa ressemblance avec Garfield mais surtout pour son amour pour la nourriture et sa belle bedaine. Son autre chat est un chat blanc qu’il a recueilli dans l’une des rues de Los Angeles alors qu’il était blessé et recouvert de sang. Il a décidé de l’appeler Joe pour pouvoir l’appeler « Joe, le clodo » ► Il adore le cinéma de science fiction ainsi que les films stupides ► Bien qu’il n’aime pas les médecins, il a tendance a fantasmer sur les infirmières.



   The Lion Sleeps Tonight

   
«  Un jour… Un jour… Tu sais, mon fils. Un jour il sera trop tard… » C’était la voix lasse d’inquiétude de sa mère qui résonnait dans les haut-parleurs de son ordinateur portable. Un sourire triste au coin des lèvres, il observait son image en direct sur skype. La tête baissée sur le joint qu’il roulait discrètement entre ses doigts et en dehors du champ de vision de la webcam. Il souriait timidement en laissant s’échapper sur un ton a mi chemin entre l’amusement et la lassitude « Maman… J’ai trente quatre ans. Je monte dans ce ring tous les week-ends depuis presque dix sept ans. Je sais ce que je fais. Arrête de t’inquiéter inutilement. » Brigdam relevait la tête vers l’écran en haussant un sourcil sous son bandage rougit par le sang s’écoulant encore par petite dose de son front. Il déposait discrètement son joint à coté de l’ordinateur et s’emparait d’une cigarette qu’il mettait entre ses lèvres.

C’était la même routine chaque années au lancement de la saison des deathmatch tournament. Il était dans l’obligation d’appeler sa mère en vidéo conférence pour qu’elle puisse voir de ses propres yeux qu’il n’était pas dans un fauteuil roulant. C’était la même chose depuis sa première participation à un tournoi il y a douze ans. A l’époque, elle était présente dans les backstage de la salle. A vrai dire, à l’époque toute sa famille était présente au tournament… Son grand frère aux premières lignes derrière le rideau qui séparait la foule des backstage. Combien de fois avait-il demander à son grand frère de mentir a leurs parents sur la gravité de ses blessures après son premier combat quand il été prévu pour atteindre le second round. Il ne saurait compter ce chiffre sur ses doigts. Les points de sutures engendrés les profondes lacérations accidentelles. Les petits os se brisant sur une mauvaise réception de la prise. Il avait toujours été une parfaite couverture pour lui depuis l’adolescence où il séchait les cours pour s’entraîner.

« Alors arrête de te comporter comme un adolescent Brigdam ! Je suis heureuse que tu fasses ce que tu ai… » Sa mère reste silencieuse quelques instants en observant le mur au dessus de son écran. Brigdam pourrais y mettre sa main à coupée à la vision de son mouvement de tête et la direction de ses yeux.  Le mur où elle affiche fièrement les photos de son fils vainqueur et triomphant de plusieurs titres malgré son corps recouvert de sang. La photo de sa première victoire en tournoi ainsi que celles avec ses différents titres de champions. L’article de presse avec son fils ensanglanté mais embrassant amoureusement sa petite de l’époque comme image de couverture sous le titre ‘ Derrière la violence : Un séjour au cœur de l’extrême ‘. « Je suis fière de toi mon fils. Essaye de ne pas te tuer, d’accord ? » A nouveau la voix enrouée de sa mère résonnait dans ses haut-parleurs alors qu’il allumait sa cigarette. Un sourire aux lèvres et relevant le visage vers l’écran. Il laissait un clin d’œil à l’intention de sa mère comme seule réponse. « Mon dieu… Epargne moi ça Bredanowsky » hurlait sa mère en détournant le regard de l’écran. Brigdam s’était affalé dans le canapé de la chambre ayant presque oublié qu’il était torse nu. La vision de son abdomen scarifier était une vision d’horreur pour sa mère. Il lâchait un profond soupir se redressant au dessus de l’ordinateur « Je suis fatigué maman. Demain on quitte le Texas pour se rendre dans le New-Jersey. Je vais me coucher.... Embrasse tout le monde d’accord ? Je t’aime maman. » « Fais attention a toi Brigdam… » Il lançait un signe de la main avant de mettre fin a la conversation.

La cendre de sa cigarette chutant lentement dans la canette de bière vide. Brigdam laisse s’échappée la fumée de ses poumons avant de l’écraser dans le fond de celle-ci. Sa mère avait raison sur un point de la conversation. Il se comportait comme un véritable adolescent malgré ses trente quatre ans. Il n’avait jamais réellement quitté la vingtaine d’age mentale et cette simple réflexion lui laissait un sourire amusé au coin des lèvres. Ces mêmes lèvres où il déposait lentement son joint en laissant la musique reprendre le dessus dans sa chambre d’hôtel. Brigdam allumait son joint sur les premiers accords de The Only par le groupe Static-X au moment où la porte de la chambre s’ouvrait. Un énorme colosse d’environs centre vingt kilos passait la porte de celle-là la claquant derrière lui. Une main dans son énorme barbe brune il lançait d’une grosse voix « Cet enfoiré nous payeras que lorsque l’on seras à Newark ! Putain ! » Un sourire au coin des lèvres et laissant la fumée s’extirper de ses poumons. Brigdam s’enfonçait dans le canapé en grognant à l’intention du monstre qui partageait sa chambre d’hôtel « C’est T.J. Ce fils de pute serait prêt à vendre l’une de ses couilles pour ne pas payer le soir même... Après tout, on fait pas ça pour la thune sinon on serait sur le câble… »

C’était monnaie courante dans le milieu que de n’être payer que plusieurs jours après sa performance. Les blessures et les litres de sang n’étaient pas une excuse pour recevoir son solde avant la fin de la tournée qui était prévue et surtout avec celui que l’on appelle T.J. A chaque saison des deathmatch tournament c’était la même chose. Ils commençaient par le Texas puis se rendait dans le New-Jersey où il assistaient à grande convention sur l’extreme wrestling pendant une semaine. La semaine suivante ils recevraient enfin leur solde pour le premier tournoi avant que les choses sérieuses ne commencent avec l’annuel tournament of death. A partir de ce moment là, les tournois s’enchaîneraient toutes les deux semaines et ils termineraient à la maison par le plus important sur deux jours. Un sourire au coin des lèvres il tendait son joint en direction de son collègue Payne « C’est la même chose chaque année avec cet enfoiré… T’en veux ? Ca calme les douleurs… enfin il parait » Il insistait d’un signe de tête en se redressant et laissant glisser la cigarette verte dans les mains de Payne.

Un sourire au coin des lèvres et s’emparant du flacon d’anti-douleurs sur la table. « T’sais mon gros… J’ai eu l’occasion d’avoir un vrai boulot. A l’heure actuelle, j’serais p’tet dans une grosse baraque avec une vieille muscle car dans mon garage et une blonde aux gros seins dans mon plumard. » Il l’ouvrait machinalement et jetait plusieurs pilule dans le fond de sa gorge. Une canette de bière pleine entre les doigts, il buvait alors une gorgée pour faire descendre les pilules dans son estomac. « A la place, j’suis ici dans une chambre d’hôtel poisseuse a ingérer des saloperies pour oublier que mon corps me fait un mal de chien… avec un gros porc qui sent la transpiration et le sang… » Il s’affaissait a nouveau dans son fauteuil en portant le goulot a ses lèvres « pour quelques centaines de dollars par combat et par passion… » L’alcool glissait le long de son œsophage alors qu’il récupérait sa drogue entre les doigts. C’est vrai que ce n’était pas le vie de catcheur qu’il espérer en étant enfant mais c’était sa passion et il avait décider de repousser les limites de la violence. Au japon, il était une légende. En Allemagne, il était un héros. Aux Etats-Unis, il n’était qu’un autre guignol participant à des deathmatch et que l’on pense incapable techniquement pour être parmi les meilleurs et les plus reconnus tel Hulk Hogan. « Tu sais ce qu’on devrais faire ? On devrais sortir d’ici, boire des bières, mettre sur la gueule de quelques ploucs et revenir avec des putes parce que d’ici deux mois… On seras de retour dans nos boulots de merde à monter seulement sur le ring le week-end »





   
+ pseudo/prénom : Steven + âge : 22 ans. + où avez-vous connu le forum : Lou. +  suggestions : Nope. + temps de connexion : heuuuu. + votre personnage est-il un scénario :NON + un dernier mot : Camouflage caca.

   
Code:
[color=palevioletred]BOYD HOLBROOK[/color] → [i]Brigdam Bredanowsky[/i]
   




Dernière édition par Brigdam Bedranowsky le Dim 31 Juil - 15:34, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


No Worries
Registers
Your Dreams:
TO DO
:
Relationships
:
Life› embauché le : 17/01/2014
› nombre d'opérations : 142
› pseudo : Zombrex
› célébrité : Dylan O'Brien
› credits : tumblr

MessageSujet: Re: Brigdam ♠ Il n'y a de limites et de folies que celles que l'on décide de s'imposer...   Mer 27 Juil - 23:03

WELCOME Déjà je l'aime ton vava Boyd c'est juste THE BEST

Je vais lire ton histoire qui pue avec attention si t'as un soucis tu sais où me trouver
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


No Worries
Registers
Your Dreams:
TO DO
:
Relationships
:
Life› embauché le : 25/07/2016
› nombre d'opérations : 70
› pseudo : melon'
› célébrité : Benedict Cumberbatch
› credits : © avatar : odistole signa : u.c.

MessageSujet: Re: Brigdam ♠ Il n'y a de limites et de folies que celles que l'on décide de s'imposer...   Jeu 28 Juil - 0:00

Bienvenue parmi nous & bon courage pour ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ADMINISTRATEUR
avatar


No Worries
Registers
Your Dreams:
TO DO
:
Relationships
:
Life› embauché le : 11/03/2014
› nombre d'opérations : 270
› pseudo : MishMish (+) Sophia
› célébrité : Phoebe Tonkin
› credits : @ rastamachine, tumblr.

MessageSujet: Re: Brigdam ♠ Il n'y a de limites et de folies que celles que l'on décide de s'imposer...   Jeu 28 Juil - 9:36

Bienvenue parmi nous.
Je ne connais pas ton avatar, mais ton personnage a l'air vraiment intéressant.

_________________
Because everything's changing
It started out as a feeling which then grew into a hope. Which then turned into a quiet thought. Which then turned into a quiet word and then that word grew louder and louder. 'Til it was a battle cry, I'll come back. When you call me, no need to say goodbye. ©️ sweet peach
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


No Worries
Registers
Your Dreams:
TO DO
:
Relationships
:
Life› embauché le : 25/07/2016
› nombre d'opérations : 286
› pseudo : b♦h
› célébrité : sophia bush.
› credits : Schizophrenic

MessageSujet: Re: Brigdam ♠ Il n'y a de limites et de folies que celles que l'on décide de s'imposer...   Jeu 28 Juil - 10:33

Bienvenue & bonne chance pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ADMINISTRATEUR
avatar


No Worries
Life› embauché le : 25/07/2016
› nombre d'opérations : 243
› pseudo : queen b.
› célébrité : nina dobrev
› credits : hook me up

MessageSujet: Re: Brigdam ♠ Il n'y a de limites et de folies que celles que l'on décide de s'imposer...   Jeu 28 Juil - 11:21

Bienvenue ici. I love you bon courage pour ta fiche!

_________________
Nulle amie ne vaut une sœur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


No Worries
Registers
Your Dreams: revenir en arrière.
TO DO
:
Relationships
:
Life› embauché le : 25/07/2016
› nombre d'opérations : 238
› pseudo : MoGlobine
› célébrité : H. Burton
› credits : schizophrenic.

MessageSujet: Re: Brigdam ♠ Il n'y a de limites et de folies que celles que l'on décide de s'imposer...   Jeu 28 Juil - 11:35

holbrook le magnifique
bienvenue parmi nous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invitéavatar
❝ Invité


No Worries
Life

MessageSujet: Re: Brigdam ♠ Il n'y a de limites et de folies que celles que l'on décide de s'imposer...   Jeu 28 Juil - 11:50

Bienvenue et bon courage pour ta fiche I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
❝ Invité


No Worries
Life

MessageSujet: Re: Brigdam ♠ Il n'y a de limites et de folies que celles que l'on décide de s'imposer...   Jeu 28 Juil - 23:47

bienvenue sur le forum.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


No Worries
Life› embauché le : 26/07/2016
› nombre d'opérations : 187
› pseudo : blueye
› célébrité : Colin O'Donoghue
› credits : Hepburns

MessageSujet: Re: Brigdam ♠ Il n'y a de limites et de folies que celles que l'on décide de s'imposer...   Ven 29 Juil - 0:54

Bienvenuuuuuuuuuuuuuuu parmi nous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


No Worries
Registers
Your Dreams:
TO DO
:
Relationships
:
Life› embauché le : 17/01/2014
› nombre d'opérations : 142
› pseudo : Zombrex
› célébrité : Dylan O'Brien
› credits : tumblr

MessageSujet: Re: Brigdam ♠ Il n'y a de limites et de folies que celles que l'on décide de s'imposer...   Dim 31 Juil - 19:09



- Félicitations -
Tu peux te rendre à l'hôpital !


Désolé pour le retard c'est tout bon


Voilà, tu as réussi ! Tu as réussi à tenir le coup jusque là, tu es à présent dans l'enceinte de l'hôpital. Avant de pouvoir te lancer, corps et âme dans le RP, certaines choses sont à faire. Tout d’abord, il faut que tu vérifies que ton avatar a été recensé ici. Après, tu ne comptes pas te tourner les pouces toute la journée, tu as bien un petit métier, tu trouveras le recensement des métiers ici. Dormir ? De temps en temps, c’est essentiel, dormir dans la rue tu ne feras pas ! Viens créer ton logement par ici. Pour terminer, si tu as la moindre question concernant l'hôpital, n’hésite pas à en faire dans ce sujet. Tu es à présent libre de tes actes, cours, vole, sache que les administratrices seront à ton écoute.
Nous te souhaitons un bon jeu parmi nous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

❝ Contenu sponsorisé


No Worries
Life

MessageSujet: Re: Brigdam ♠ Il n'y a de limites et de folies que celles que l'on décide de s'imposer...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Brigdam ♠ Il n'y a de limites et de folies que celles que l'on décide de s'imposer...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Questions sur les mains limites / scores...
» Je connais mes limites. C'est pourquoi je vais au-delà. »
» Les limites de la Justice : Procès IG contre perso fuyant
» L'uchronie : quelles limites ?
» Faire des limites

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Road's Hope :: Second step :: the pursuit of happiness :: welcome home-