AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 I've heard it all before, at least a million times [JULIET]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ADMINISTRATEUR
avatar


No Worries
Registers
Your Dreams: ne plus vivre caché
TO DO
:
Relationships
:
Life› embauché le : 24/07/2016
› nombre d'opérations : 336
› pseudo : same old love
› célébrité : emma watson
› credits : thanks to dreamy

MessageSujet: I've heard it all before, at least a million times [JULIET]   Dim 31 Juil - 10:30

Pour le coup, j’avais pas mal foiré. Ce matin en préparant mon sac, j’avais fais l’erreur de ne pas ajouter un tampon alors que je savais pertinemment que mon désagrément menstruel allait arriver. Il fallait dire que j’étais partie en trombe et en retard. Mon plus jeune chat avait simplement pris la décision de renverser mon café sur mon ordinateur alors que je me préparais tranquillement. Donc autant dire que j’avais d’autre chat à fouetter, comme on peut dire. Cette expression avait toujours le don de me faire rire. Il est difficile à expliquer le pourquoi du comment se genre d’expression venait à voir le jour, mais elle me faisait réellement rire.

Quoiqu’il en soit, en trombe, je m’étais dirigée vers les vestiaires de l’étage de ma sœur dans lequel se trouvait son casier, au moment de ma pause. J’avais donc descendu les deux étages nous séparant. Connaissant son code, j’ouvris son casier et pris son sac. Je savais qu’elle n’appréciait pas des masses, mais elle n'avait pas répondu à son bippeur et l’urgence devenait réellement réel. Fouillant alors dans son sac, je réfléchissais au mot que j’allais lui laisser pour l’informer de ma petite fouille en recherche de tampon. Mais ce que je fini par trouver me laissa sans voix. Une boite de comprimé qui n’était pas à son nom. Fronçant les sourcils, et connaissant les derniers événements tragiques de sa vie, je pensais immédiatement au pire.

Gardant les médicaments avec moi, que je laissais tomber dans ma poche de blouse, je remettais le sac à sa place et refermais le casier. Une femme passa par là et instinctivement, je lui demandais si elle avait de quoi me protéger. Le tampon donné, j’avais naturellement foncé au toilette avant de revenir dans les vestiaires où Juliet était finalement arrivée. « Va falloir qu’on parle Juliet. » lui dis-je avec un ton sans doute trop moralisateur pour m’adresser à ma grande sœur. Je regardais autour de moi et m’assurais que personne n’était là. « Tu m’expliques ? » lui demandais-je alors en lui montrant le tube de comprimé orange.

_________________
On passe notre vie entière à s’inquiéter de l’avenir, à faire des projets pour l’avenir, à essayer de prédire l’avenir... Comme si savoir à l’avance pouvait amortir le choc. ♡ fucking face.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


No Worries
Registers
Your Dreams: revenir en arrière.
TO DO
:
Relationships
:
Life› embauché le : 25/07/2016
› nombre d'opérations : 238
› pseudo : MoGlobine
› célébrité : H. Burton
› credits : schizophrenic.

MessageSujet: Re: I've heard it all before, at least a million times [JULIET]   Dim 31 Juil - 11:51

I've heard it all before,
at least a million times.
PAIGE&JULIET
"Parfois on se dispute, on s'arrache le cœur. Mais finalement est-ce anormal entre sœurs ?"

La journée avait été banale. Pas d'urgences, pas de complications. Juliet avait simplement fait ses consultations. Si bien qu'elle était à l'heure pour remonter dans son vestiaire. Pour se changer et pour rejoindre Lou dans sa chambre bien trop sombre. C'était plus ou moins un rituel. Quand Jules avait le temps, elle allait déjeuner avec Lou. Pour lui tenir compagnie, pour qu'il voit d'autres têtes que celles de son médecin ou des infirmières du service. Et puis, Jules, ça lui permettait de respirer aussi. De changer d'air, de penser à autre chose. Parce qu'avec Lou, elle se sentait bien. Lou, il est son pilier à présent. Le seul et l'unique, avec Zoey et Paige. A eux trois, ils étaient ce que Jules avait de meilleur en cette fichue vie. Enfin, il y avait aussi les médicaments. Ces petites pilules qui lui permettaient de voir la vie en rose, pour un instant. Et Jimmy, chez qui elle va se détendre les soirs. Juste pour se défoncer à autre chose. Parce que, parfois, les joints sont bons. Parfois, la poudre blanche aussi. Juliet, elle descend. Elle glisse vers les enfers. Vers ce qu'elle ne cautionnait pas il y a encore six mois. Elle s'en rend compte. Mais la pente est trop raide, trop glissante, boueuse pour qu'elle réussisse à remonter. Et de toue façon, elle ne fait que la regarder. Parce que, pour le moment, elle n'a pas envie de l'escalader.
Elle entre dans le vestiaire. Murmure un bonjour à la personne qui en sort. Sans vraiment faire attention à cette femme. Et puis, elle l'entend. Paige. Elle relève la tête et voit la boîte dans la main de sa soeur. De couleur orangée, presque comme le feu. Un tube contenant des pilules, ses pilules. Jules, elle n'est pas du genre à s'énerver. Surtout pas depuis ces six derniers mois. Elle est seulement le fantôme d'elle-même. Mais, voir Paige avec ça. Juliet sort de ses gonds. Tu fouilles dans mes affaires maintenant ? dit-elle en s'approchant de sa soeur et en lui prenant la boîte d'entre les mains. Jules, elle l'avait volé il y a quelques jours. Dans la réserve des puéricultrices. C'était facile pour elle. En tant que sage-femme, peu de personnes pouvaient avoir des soupçons. J'les ai mis dans ma poche sans faire exprès. dit-elle. J'devais les amener à la patiente hier soir. D'ailleurs, tu me fais penser que j'vais y aller tout de suite. Son histoire ne tient pas franchement la route. Mais si Paige pouvait la gober, ça arrangerait la blonde. Elle croise les bras autour de sa poitrine. Signe que la conversation était terminée.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ADMINISTRATEUR
avatar


No Worries
Registers
Your Dreams: ne plus vivre caché
TO DO
:
Relationships
:
Life› embauché le : 24/07/2016
› nombre d'opérations : 336
› pseudo : same old love
› célébrité : emma watson
› credits : thanks to dreamy

MessageSujet: Re: I've heard it all before, at least a million times [JULIET]   Lun 8 Aoû - 19:30

Etais-je inquiète pour ma soeur ? C'était une grande certitude. Je ne voulais que son bonheur et j'avais bien conscience que la vie n'avait pas pris la décision de l'épargner. Cette foutue vie lui avait fait vivre dans un temps réduit les pires choses qui pourraient arriver à une femme, à une mère. Je n'osais imaginer comment je serais capable de réagir face à une telle épreuve. Je ne doutais pas de la force de ma soeur mais personne n'était à l'abris de s'effondrer. Et je refusais de laisser ma soeur s'enfoncer avec faciliter. Alors oui, lorsque j'étais tombée sur cette boite de pilule, j'avais pensé au pire. Car il était tellement facile de se procurer ce genre de merde quand on est dans le domaine médicale. Juliet s'énerva lorsqu'elle me vit avec sa boite. Gardant ma main vide dans hauteur une fois la boite disparue, je ne comptais pas m'excuser pour ce que j'avais fait. Même si je devais le reconnaitre, je n'aurais pas dû fouiller, mes trouvailles justifiant cette absence d'excuse.

« Tu me prends pour une idiote ou quoi ? » Bien que son histoire était plausible dans le fond, je sentais que quelque chose n'allait pas. Il fallait dire que Juliet était un modèle de professionnalisme et ce genre "d'oubli" n'était pas de son genre. « Tu n'es pas du genre à oublier de donner la médication d'une patiente. Et même si cela avait été le cas, tu es du genre à te lever au milieu de la nuit pour aller les lui donner. » J'eu un mouvement négatif cherchant mes mots afin de ne pas laisser place à mon angoisse. Je n'avais pas le droit de l'être, pas devant ma soeur. « Je ne te crois pas Juju, tu sais pourquoi ? Parce que si c'était vrai, cette patiente aurait déjà ses médicaments depuis ce matin au moment de ton arrivée ici. » Une partie de moi voulait lui poser clairement la question mais une toute autre avait cruellement peur t'entendre une réponse.

_________________
On passe notre vie entière à s’inquiéter de l’avenir, à faire des projets pour l’avenir, à essayer de prédire l’avenir... Comme si savoir à l’avance pouvait amortir le choc. ♡ fucking face.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


No Worries
Registers
Your Dreams: revenir en arrière.
TO DO
:
Relationships
:
Life› embauché le : 25/07/2016
› nombre d'opérations : 238
› pseudo : MoGlobine
› célébrité : H. Burton
› credits : schizophrenic.

MessageSujet: Re: I've heard it all before, at least a million times [JULIET]   Mer 10 Aoû - 11:48

I've heard it all before,
at least a million times.
PAIGE&JULIET
"Parfois on se dispute, on s'arrache le cœur. Mais finalement est-ce anormal entre sœurs ?"

Pour Juliet, il est hors de question qu'on s'immisce dans sa vie. Même Paige. Elle sait, sa soeur, que la blonde remonte difficilement la pente. Le fait que Isaac vive chez leurs parents depuis l'accident est un fait le relatant. Mais Jules, elle veut paraître forte. Quoi qu'il lui en coûte. Alors, savoir que Paige fouille dans ses affaires la fait sortir de ses gonds. Pour le moment calme, elle cherche une excuse. Si elle vient à montrer son agacement, Paige saurait que la blonde lui ment. Bien que son récit ne tienne pas forcément la route. Bien que Paige la connait beaucoup trop pour gober son histoire. T'imagine quoi ? dit-elle. Juliet, elle compte bien nier en bloc les suppositions de sa soeur. Non, elle ne lui avouera pas son penchant pour les anti-dépresseurs. Encore moins pour la poudre blanche qu'elle apprécie de prendre certains soirs. Juliet, elle ne veut pas décevoir sa famille. Encore moins Paige, sa Paige. Leur lien, aussi fort puisse-t-il être, en serait brisé. Je suis humaine Paige. J'oublie parfois de faire certaines choses. Juliet, elle se dirige vers son vestiaire. Là, elle retire sa blouse. Elle ne compte pas perdre son temps. Non. Et surtout, elle ne souhaite pas mentir encore plus à sa soeur. A ce moment, elle regrette même être venue aussi tôt pour faire sa pause-déjeuné. Elle regrette aussi d'avoir une confiance aveugle en sa soeur, et de lui avoir donner le code de son casier. Elle a des choses à cacher, maintenant.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ADMINISTRATEUR
avatar


No Worries
Registers
Your Dreams: ne plus vivre caché
TO DO
:
Relationships
:
Life› embauché le : 24/07/2016
› nombre d'opérations : 336
› pseudo : same old love
› célébrité : emma watson
› credits : thanks to dreamy

MessageSujet: Re: I've heard it all before, at least a million times [JULIET]   Mar 16 Aoû - 19:22

Oublier de donner des médicaments à un patient était constitutif d'une faute et j'avais peur pour elle. Mais plus que cela, je craignais que son histoire ne soit que mensonge pour cacher une vérité bien douloureuse. Depuis l'accident, il m'était devenu quasiment impossible de communiquer avec Juliette. Bien entendu, en apparence, cela semblait un minimum aller, nous continuons à discuter. Cependant, les discussions n'étaient pas les mêmes. Elles n'étaient en finalité que superficielle. Quand ma soeur me demanda ce à quoi je m'imaginais, je ne me cachais pas. Je n'étais pas de ce genre. « Je pense au pire, bien entendu. » Ma parole pouvait apparaitre comme un manque confiance envers ma soeur mais je m'en fichais. Je ne comptais pas garder mes inquiétudes pour moi. J'avais simplement l'espoir que ma grande soeur soit honnête avec moi.

Tout en enlevant sa blouse, elle finit par ajouter à nouveau qu'elle était humaine et qu'elle avait le droit d'oublier. « Justement tu es humaine, tu as le droit de craquer. » Je voulais qu'elle comprenne que je n'étais pas ici pour la juger mais pour la soutenir comme elle le ferait si la situation avait été inverse. Je n'osais imaginer ce que serait mon état si j'étais à sa place. Sa souffrance était sans nul doute immense. Elle avait fait le choix de confier son enfant à nos parents et j’espérais que c’était un moyen pour elle de retrouver de la force, de la stabilité et non pas une justification pour sombrer un peu plus. Car même si elle m’affirmait qu’il s’agissait d’une erreur d’inattention de sa part, je n’arrivais pas à être convaincu. Et autant vous dire que j’étais loin d’imaginer que cela puisse aller aussi loin qu’était la réalité. « Je ne t’abandonnerais pas, j’espère que tu le sais. Que tu peux me faire confiance, que je serais toujours là. » finis-je simplement par dire ayant la sensation que rien ne pourrait me permettre d’avoir confiance dans les dires de ma sœur.

_________________
On passe notre vie entière à s’inquiéter de l’avenir, à faire des projets pour l’avenir, à essayer de prédire l’avenir... Comme si savoir à l’avance pouvait amortir le choc. ♡ fucking face.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

❝ Contenu sponsorisé


No Worries
Life

MessageSujet: Re: I've heard it all before, at least a million times [JULIET]   

Revenir en haut Aller en bas
 

I've heard it all before, at least a million times [JULIET]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» (F/LIBRE) AMBER HEARD
» MUSIK...... les airs à la mode sous l'occupation
» Alice Darkdreams (My tell Tale heart) est arrivée :)
» Le million de zapy
» La reprise du Times

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Road's Hope :: Fourth step :: Third floor-