AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Take a little time to feel alright. (Anu)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


No Worries
Registers
Your Dreams:
TO DO
:
Relationships
:
Life› embauché le : 20/08/2016
› nombre d'opérations : 70
› pseudo : Margot.
› célébrité : Selena Gomez
› credits : money honey (avatar)

MessageSujet: Take a little time to feel alright. (Anu)   Dim 21 Aoû - 2:09



"Take a little time to feel alright."

Un geste insignifiant peut bousculer votre façon de penser, vous pousser à agir, soyez prudents. Anu & Lucia



Les départs ce n'est jamais très réjouissant. On tombe souvent dans la nostalgie, les larmes, même en sachant que ce sera pour le meilleur. Du moins quand on se retrouve dans un appartement qui bientôt sera habité par quelqu'un, quand on se retrouve confronté à la réalité. C'était pour éviter cela que Lucia et ses amies avaient préféré fêter le départ d'Agathe dans un bar, non loin de l'hôpital. La jeune interne allait entamer ses années de résidences dans un autre hôpital, à l'autre bout du pays. Pour Lucia qui voulait éviter l'hôpital à tout prix depuis son rendez-vous, elle ne pouvait pas nier que d'une manière ou d'une autre elle y était toujours relié, que ce soit par ses amis ou même par son métier. Cela dit, ce soir, si elle le désirait, elle aurait une réelle raison de voir flou, ce soir elle n'avait pas à s'inquiéter, elle pourrait mettre cela sur le compte de l'alcool. C'était plus simple d'esquiver le problème, de prétendre qu'il n'existait pas, que ce n'était que passager. Lucia était douée pour se conforter dans ce genre d'idée, pour se fourvoyer, se mentir à soi-même. Elle but un première verre avec ses amies, riant de tout et surtout pour rien, simplement profiter de l'instant.

« Tu peux me servir de l'eau s'il te plaît ? ». Le gérant du bar afficha un petit sourire amusé avant de tendre son verre. « Tu ralentis ? ». Un petit bruit s'échappa de la bouche de la jeune femme. « Non, j'ai le hoquet. ». Elle haussa les épaules amusée avant de boire son verre d'eau d'une traite, ce qui restait la meilleure solution à ses yeux. Elle reposa alors son verre devant elle. « Maintenant, je veux bien une tequila, s'il te plaît. ». Un clin d'oeil et son verre ne tarda pas à arriver dans sa main. Elle n'avait plus qu'à retourner aux côtés de ses amies qui semblaient avoir jeté leur dévolu sur une partie de fléchettes. Néanmoins son regard se posa sur l'homme qui venait tout juste de s'accouder, sans doute pour commander. « Docteur Pednekar ? ». Elle lui offrit un large sourire avant de lui tendre la main. Lucia lui avait amené une jeune femme de dix-sept ans, enceinte de cinq mois il y a peu et si Lucia avait bien remarqué que ce médecin était particulièrement canon, l'adolescente ne s'était pas privé pour le souligner inlassablement. Et d'ailleurs durant tout le rendez-vous, la jeune patiente n'avait pas cessé de se montrer un peu trop curieuse avec le médecin, lui demandant s'il était célibataire, quelles étaient ses origines et un tas d'autres choses. Bien sûr Lucia lui avait bien signalé que ce n'était pas franchement le genre de questions que l'on devait poser à son médecin mais ce n'était pas franchement ce qui l'avait arrêté.

Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


No Worries
Registers
Your Dreams: Atteindre le plus haut des sommets. Diriger l'hôpital.
TO DO
:
Relationships
:
Life› embauché le : 20/08/2016
› nombre d'opérations : 59
› pseudo : elow ;
› célébrité : manish dayal ;
› credits : elow ;

MessageSujet: Re: Take a little time to feel alright. (Anu)   Dim 21 Aoû - 14:23






“ Take a little time to feel alright. ”

LUCIA & ANURAG

C’était sans doute une habitude. Une vieille habitude. Pour beaucoup, mais surtout pour lui. Quand il finit plus tôt où qu’il peut enfin rentrer chez lui, pourquoi ne pas prendre un verre avant ? Il était loin d’être le seul. Avec le temps, il s’était habitué à voir des visages familiers. A entendre des choses qu’il ne devrait pas. Assis près du comptoir, Anurag commanda sa bière. Il n’était pas du genre à refuser une petite bouteille avant de rentrer, pour décompresser un peu. Déposant un billet pour le serveur, l’Indien sortie son téléphone et se dirigea vers une table vide plus loin. Il était souvent seul durant ses moment-là. Parfois certains collègues étaient là et ils s’incrustaient avec eux, mais ce soir il était tranquille. Une bière ou deux et il rentrerait ensuite chez lui. Après 12h en service, il en aurait bien besoin. Il pensait déjà à sa douche, à un bon plat bien garnis et surtout, à son lit.

S’étirant légèrement, il parcouru son téléphone, décidé à répondre à certains emails avant de rentrer. Puis, il se mit à faire défiler ses contacts. Posant l’appareil, il se mit à fouiner les poches de son pantalon avant de finalement retrouver un bout de papier plié en quatre. Une patiente avait glissé ça dans sa blouse. Au-dessus des numéros, ’Lucia’ était écrit en majuscule. Il avait complétement oublié qu’il avait gardé ça sur lui. Peut-être était-ce l’occasion d’entrer le numéro. De l’utiliser un jour ? Buvant une nouvelle gorgée, il hésita. Il ne savait pas si c’était une bonne idée.  Il entra tout de même le numéro dans ses contacts puis rangea le bout de papier là où il l’avait trouvé. Lorsqu’il leva les yeux, deux autres résidents qu’il côtoyait depuis son arrivée à l’hôpital s’installèrent avec lui. Très vite, une conversation se mit en place. Il y eut des fou-rires, des contre-rendus de choses qu’Anurag n’avait pas forcément besoin d’entendre. Puis il se leva, voulant commander une nouvelle bière. Après celle-ci, promis, il rentrerait. Il s’accouda au comptoir et s’apprêter à commander quand une voix l’interpella. « - Miss Parker. » Lucia. Il aurait pu dire Lucia. C’était bête. Il sera sa main, souriant à son tour.

Le gérant s’arrêta devant Anurag, attendant qu’il commanda. « - Une autre bière, merci. » En attendant que l’objet de ses désirs soient sous ses yeux, le médecin se tourna de nouveau vers Lucia. « - Comment vas Anna ? » La patiente, celle qui avait décidé de glisser ce numéro dans ses poches. Celle qui croyait visiblement que Lucia pourrait lui plaire ou que lui, pourrait être le genre d’homme à lui plaire. Franchement, il n’en savait rien. « - Rassurez-moi, vous n’êtes pas seule ce soir ? » Il lança un coup d’œil à la tequila. En espérant qu’elle n'était pas du genre à venir au bar prendre des shoots juste pour elle-même. « - Vous fêtez quelque chose ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


No Worries
Registers
Your Dreams:
TO DO
:
Relationships
:
Life› embauché le : 20/08/2016
› nombre d'opérations : 70
› pseudo : Margot.
› célébrité : Selena Gomez
› credits : money honey (avatar)

MessageSujet: Re: Take a little time to feel alright. (Anu)   Lun 22 Aoû - 6:39



"Take a little time to feel alright."

Un geste insignifiant peut bousculer votre façon de penser, vous pousser à agir, soyez prudents. Anu & Lucia



Interrompre les gens alors qu'ils voulaient commander, ce n'était peut-être pas la chose plus poli. Cela dit, Lucia ne cherchait pas à déranger. Seulement, elle ne voulait pas passer à côté du beau médecin sans lui parler. « - Miss Parker. ». Il lui serra la main. Son sourire était on ne peut plus séduisant, Lucia devait bien l'admettre. Ce sourire valait largement le coup de l'avoir interrompu. « Lucia, vous pouvez m'appeler Lucia. ». Parce que c'était plus simple, parce que c'était ce qu'elle préférait. Devant Anna, non, mais là, le cadre était plus privé. Il commanda une autre bière avant de reposer son regard sur elle. « - Comment vas Anna ? ». « Elle va bien, elle hésite encore à garder ou non le bébé mais, ça va. ». C'était une énorme décision à prendre pour une jeune fille de dix-sept ans. D'autant qu'Anna était frivole, elle aimait s'amuser, faire la fête, elle fuyait souvent face à ses responsabilités. Elle n'était probablement pas encore prête à être mère mais malgré tout c'était son enfant qui grandissait dans son ventre. Alors non, ce n'était pas un choix facile et si Lucia pouvait la conseiller, jamais elle ne prendrait une décision pour elle. « Elle m'a demandé si j'avais de vos nouvelles. ». Lucia afficha un sourire amusé, elle n'avait pas bien compris pourquoi l'adolescente lui avait demandé cela. Après tout, une assistante sociale ne passait pas sa vie à l'hôpital. Mais apparemment, l'adolescente avait en tête qu'il aurait dû appeler.

« - Rassurez-moi, vous n’êtes pas seule ce soir ? ». Elle le vit jeter un coup d'oeil rapide à son verre de Tequila. Forcément, ce n'était pas le meilleur breuvage pour faire bonne impression quand on était seule à un comptoir. Elle fit un petit signe de la tête en direction de ses amies. « J'ai toute une armée de filles comme compagnie. ». Elle lui offrit un petit sourire rassurant, elle n'avait pas encore sombré dans l'alcool. Peut-être que si un jour, elle perdait la vue, ça viendrait. Bordel, non, elle ne voulait pas penser à ça. « - Vous fêtez quelque chose ? ». Lucia hocha la tête alors que le barman posa la bière devant le beau docteur. Elle prit son verre pour trinquer avec lui. La tequila glissa le long de sa gorge, laissant une sensation de chaleur. « Vous avez peut-être déjà vu Agathe à l'hôpital ? ». Elle désigna une grande blonde si fine qu'elle semblait capable de s'envoler au premier coup de vent. « Elle a été accepté dans un autre hôpital pour commencer sa résidence... on s'est dit qu'on allait éviter la soirée émotion et qu'il était préférable de fêter ça. ». Les au revoir, les adieux, c'était trop triste. Il fallait davantage fêter sa réussite. C'était comme ça que Lucia voyait les choses. « Et vous, une bière pour vous détendre après le boulot ? ». Elle ne faisait que supposer. Ça semblait plausible mais, elle pouvait tout aussi bien avoir tout faux.

Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


No Worries
Registers
Your Dreams: Atteindre le plus haut des sommets. Diriger l'hôpital.
TO DO
:
Relationships
:
Life› embauché le : 20/08/2016
› nombre d'opérations : 59
› pseudo : elow ;
› célébrité : manish dayal ;
› credits : elow ;

MessageSujet: Re: Take a little time to feel alright. (Anu)   Lun 22 Aoû - 11:03






“ Take a little time to feel alright. ”

LUCIA & ANURAG

« - D’accord, Lucia. » Il offrit un sourire, de nouveau. Par politesse ou parce que les yeux de Lucia étaient tentateur. Il gardait toujours une distance avec les autres. Il se tenait toujours à l’écart de chose qu’il n’était pas censé savoir ou connaitre. Il n’avait croisé le chemin de Lucia qu’une fois. A l’hôpital, là où était sa place, mais peut-être pas la sienne. Il ne savait jamais quand il finirait par revoir certains, quand c’était la première et à la dernière fois. Se retrouver de nouveau en face d’elle semblait prédire que l’histoire ne faisait que s’écrire. Que ce n’était que le début. « - C’est normal, à son âge. » Et vu sa situation. Il y a tant de choses à faire à dix-sept ans. Tant de plaisir à découvrir. Et un bébé, c’était beaucoup de responsabilité. Il comprenait, il en avait vu des demoiselles dans le même cas. Des demoiselles qui ne savent pas, qui doute, qui ont peur. Pris de cours alors qu’il s’apprêtait à boire la dernière gorgée de sa première bière, Anurag reposa celle-ci, légèrement gêné et souriant. « - Sacrée Anna. » Cherchant dans ses poches. « - J’ai trouvé ça, la dernière fois. Je ne savais pas ce que je devais faire avec, mais maintenant je sais. » Il posa le petit bout de papier sur le comptoir, dévoilant le numéro de Lucia. Il était légèrement gêné et d’un autre côté, plus content de savoir que Lucia savait. Il ne l’aurait jamais appelé comme ça. Sans qu’elle ne soit au courant qu’il possède l’information. « - La prochaine fois, j’appellerais. » Il n’était pas convaincu à 100%, mais il essayerait. Un petit message ne pouvait pas lui faire du moi.

Anurag était le genre de garçon à observer. Comment quelqu’un bouge, comment il parle. Les traits du visage, le maquillage. Les mèches de cheveux, le regard. Les bijoux… Il essayait toujours de savoir avant qu’on lui dise, de deviner. Son regard glissa de la tequila à une table plus loin. « - Une armée, ce n’est pas mal. » Il ne savait pas pourquoi, mais la présence de ses amies le rassurer. Comme s’il ne voulait pas être responsable de quoi que ce soit, comme s’il désirait que Lucia soit entre de bonne main et hors du danger. Attrapant sa nouvelle bière, Anurag se tourna pour avoir une vue d’ensemble du bar, tout en restant près de Lucia. Il observa ensuite une des internes de l’hôpital qui lui disait vaguement quelque chose. « - Peut-être… » Il posa ses yeux sur Lucia qui reprit la parole. « - C’est une bonne idée. » Après tout ce temps qu’il avait passé au Road’s Hope, Anurag en avait vu des gens partir. Il s’était habitué aux choses éphémères. Il n’avait aucun problème avec ça, vraiment. « - Exactement. » Il leva sa bière en direction de Lucia. « - Après autant d’heure à l’hôpital, ça ne fait de mal à personne, une petite bière. » Il indiqua d’un signe de tête une table plus loin. « - Mais je ne suis pas seul non-plus, on est nombreux à venir ici quand on a juste besoin d’un break. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


No Worries
Registers
Your Dreams:
TO DO
:
Relationships
:
Life› embauché le : 20/08/2016
› nombre d'opérations : 70
› pseudo : Margot.
› célébrité : Selena Gomez
› credits : money honey (avatar)

MessageSujet: Re: Take a little time to feel alright. (Anu)   Mar 23 Aoû - 2:48



"Take a little time to feel alright."

Un geste insignifiant peut bousculer votre façon de penser, vous pousser à agir, soyez prudents. Anu & Lucia



Son prénom sonnait bien à ses oreilles. Et ce sourire... mamamia ce sourire ! Il était à tombé. Lucia devait bien admettre qu'il était difficile de rester insensible au charme de ce bel homme. « - C’est normal, à son âge. ». Lucia acquiesça d'un signe de la tête. L'inverse aurait été effrayant, inquiétant. Là, tout était dans l'ordre des choses. Elle se posait les bonnes questions, à juste titre. Et pour autant, ça ne l'empêchait pas de jouer les cupidons. « - Sacrée Anna. ». Lucia l'observa fouiller dans ses poches avec un petit sourire gêné sur les lèvres. « - J’ai trouvé ça, la dernière fois. Je ne savais pas ce que je devais faire avec, mais maintenant je sais. ». Il sortit un bout de papier sur lequel son prénom était écrit, suivit de son numéro de téléphone. Bien sûr, elle aurait dû s'en douter. Lucia ne put s'empêcher de rire, amusée par la situation. Elle ne le prenait pas mal un seul instant. Elle devait seulement admettre que cette gosse avec du culot. « - La prochaine fois, j’appellerais. ». Lucia prit le petit bout de papier entre ses doigts et se rapprocha doucement d'Anu. Elle le glissa dans sa main, les poches de son jean étant un endroit qu'elle ne s'autorisait pas. « La prochaine fois, si vous en avez envie, vous devriez l'utiliser. ». Elle lui offrit un large sourire des pus charmeur alors que son regard se plantait dans le sien. Maintenant, il avait l'autorisation. Il n'avait plus de raison de craindre d'utiliser ce numéro.

« - Une armée, ce n’est pas mal. ». Lucia approuva d'un signe de la tête. Et comme l'une de ses amies venait juste de plier un shoot, elle s'empressa de préciser. « Et personne ne conduit ce soir. ». C'était la base, Lucia n'aurait jamais laissé une de ses amies faire une chose aussi stupide. Elle n'avait jamais conduit en ayant bu mais, ce n'était pas quelque chose qu'elle souhaitait expérimenter. Elle lui désigna ensuite Agathe, qui fêtait son départ. Il l'avait peut-être déjà vu, comme il le soulignait. « - C’est une bonne idée. ». Lucia eut un petit sourire. « Je n'ai jamais quitté Los Angeles... enfin vacances mise à part, je ne me vois pas vivre ailleurs qu'ici. ». Elle haussa les épaules, ça avait toujours été ainsi, elle aimait cette ville. Elle voulait faire sa vie ici. L'idée même d'aller vivre ailleurs la dérangeait. Elle comprenait le choix de son amie. C'est seulement qu'elle ne se sentait pas capable d'en faire autant. Ou du moins, elle n'en avait pas envie. « Et vous, ça fait longtemps que vous vivez ici ? ».

« - Exactement. ». Au moins, Lucia avait vu juste pour cette fois. « - Après autant d’heure à l’hôpital, ça ne fait de mal à personne, une petite bière. ». Lucia lui offrit un petit sourire. « Je suis bien d'accord... même si je n'aime pas la bière. ». Elle rit légèrement avant de poser son regard sur la table qu'il désignait. « - Mais je ne suis pas seul non-plus, on est nombreux à venir ici quand on a juste besoin d’un break. ». Lucia n'était pas vraiment surprise, à dire vrai. Elle savait bien que beaucoup de médecins venaient par ici. Après tout, c'était proche de l'hôpital et oui, ils avaient besoin de se détendre. « L'avantage c'est que tout le monde a l'air de s'amuser, vous pensez que quelqu'un nous en voudrait si on s'éloignait à la table là-bas ? ». Il y a avait une petite table un peu plus loin, qui serait plus agréable pour discuter. Lucia ne lui forçait pas la main, c'était une proposition... mais bien sûr, elle espérait qu'il allait accepter.

Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


No Worries
Registers
Your Dreams: Atteindre le plus haut des sommets. Diriger l'hôpital.
TO DO
:
Relationships
:
Life› embauché le : 20/08/2016
› nombre d'opérations : 59
› pseudo : elow ;
› célébrité : manish dayal ;
› credits : elow ;

MessageSujet: Re: Take a little time to feel alright. (Anu)   Mar 23 Aoû - 18:25






“ Take a little time to feel alright. ”

LUCIA & ANURAG

Il avait besoin de ça. De venir ici, de se détendre. L’hôpital pouvait devenir quelque chose de très prenant, d’envahissant. D’un côté, cela ne posait pas problème à Anurag qui aimait beaucoup sa vie là-bas, et d’un autre il avait besoin de dépenser ses cinq minutes de pauses à respirer un autre air, à entendre une autre musique, à rencontrer d’autres personnes. Il aimait bien venir prendrai une bière, jouer au fléchette puis repartir dans son chez lui. Là où le calme régnait. Là où tout ce qui était important, c’était de prendre son temps. Que ça soit dans sa cuisine ou ses petits hobbies, Anurag savait qu’il n’y avait pas d’urgence, pas de besoin d’être parfait non-plus.

Parler d’Anna lui rappelait son travail, à quel point il aimait ce qu’il faisait, à quel point il se savait au bon endroit. Elle avait un sacré caractère, la petite. Enceinte à dix-sept ans, elle avait peur. Pour elle l’avenir était étrange, flou. C’était déjà compliqué sans bébé, alors comment faire avec un enfant sur le dos ? Anurag l’avait compris, mais ce n’était pas son rôle. Son rôle à lui, c’était simplement de la suivre pendant sa grossesse. De l’aider à comprendre les changements de son corps. Il profita d’être en face de Lucia pour finalement admettre qu’il avait son numéro. Qu’il n’avait simplement pas oser l’appeler. Le rire de Lucia le fit sourire davantage. Cela aurait dû le gêné, mais non. Elle était charmante et elle ne le prenait pas mal, au contraire. Elle prit le petit bout de papier qu’elle lui rendit en délicatesse. « - C’est d’accord. » Cette fois plus rien ne l’empêcher de faire le pas. Même s’il ne savait pas vraiment dans quoi il se lançait. Finalement, c’était même une bonne chose de la croiser maintenant. C’était comme un test. Un moyen d’en savoir plus sur Lucia. Elle était belle, c’était une chose qu’il ne pouvait pas nier, mais elle paraissait tout de même un peu jeune pour lui.

Observant ses copines plus loin, il se disait qu’il ne devrait pas la retenir ici. Qu’il devrait la laisser retourner là-bas. « - Comment vous allez rentrer alors ? » Il lança ensuite un coup d’œil à ladite Agathe, se disant que finalement, il l’avait sans doute vraiment croisé dans les couloirs. L’idée de fêter un départ, c’était toujours mieux que de se dire Adieu dans les larmes. Anurag approuvait totalement l’idée et l’état d’esprit du groupe.

« - Je comprends le sentiment. » Il se tourna de nouveau vers Lucia qui venait de lui dire qu’elle n’avait jamais quitté Los Angeles. Il ne se voyait pas vivre ailleurs non-plus. Toute sa vie était ici, toute son histoire aussi. C’était sa maison. « - Je suis né ici et je n’ai jamais mis les pieds ailleurs. » Il leva sa bière en direction de Lucia, visiblement très content de lui. « - Je ne me vois pas vivre ailleurs non-plus. Quand on est bien chez soi, il n’y pas de raison de s’en aller. »

« - Je n’aimais pas non-plus. On me forçait avant. Et j’ai fini par m’y habitué. » Il se souvenait encore de ses premières années de médecine à l’université, des soirées de détentes après les examens. Du nombre incalculable de bière qu’il avait dû boire lors d’un concours improvisé. Mais Anurag ne buvait pas de vin et encore moins d’alcool. La bière était finalement la seule chose qu’il s’autorisait de temps en temps. « - Je ne pense pas ! » Bière en main, il se dirigea vers la petite table en question, faisant signe à Lucia de le suivre. Un fois assis – attendant que Lucia soit assise la première – il reprit la parole. « - Je pense que du coup, maintenant qu’on partage une table, on peut arrêter de se vouvoyer. » Il lui offrit un sourire avant de boire une gorgée et d’ajouter : « - J’ai tendance à m’y accrocher, mais je ferais un effort pour toi. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


No Worries
Registers
Your Dreams:
TO DO
:
Relationships
:
Life› embauché le : 20/08/2016
› nombre d'opérations : 70
› pseudo : Margot.
› célébrité : Selena Gomez
› credits : money honey (avatar)

MessageSujet: Re: Take a little time to feel alright. (Anu)   Ven 26 Aoû - 10:21



"Take a little time to feel alright."

Un geste insignifiant peut bousculer votre façon de penser, vous pousser à agir, soyez prudents. Anu & Lucia



Ses amies étaient plus loin, à s'amuser. Mais ce n'était pas grave, parce qu'elle était aux côtés d'Anurag suite à son propre choix. Elle se s'estimait chanceuse d'avoir l'occasion de le revoir, sans blouse blanche. Elle n'avait pas besoin d'y retourner, pas tout de suite. « - Comment vous allez rentrer alors ? ». La plupart des filles présentent ce soir n'habitaient pas bien loin de l'hôpital mais, pas elle. « En taxi, normalement. ». A moins qu'il ne se passe quelque chose de totalement imprévu ou qu'elle attende le petit matin pour rentrer en bus mais, pour le moment, le taxi était l'option la plus plausible. De toute façon, dans cette ville qu'elle connaissait si bien, elle ne s'inquiétait pas vraiment. Elle aimait cette ville et elle s'y était toujours sentit chez elle, en sécurité. Beaucoup ne comprenait pas ce sentiment parce que sa taille, par son métissage, par les médias, Los Angeles n'est pas toujours très rassurante. Mais pour Lucia, c'était son terrain de jeu. « - Je comprends le sentiment. ». Le sourire de Lucia s'étira, ces mots-là sonnaient comme une douce mélodie aux oreilles de la demoiselle. Il comprenait ce sentiment. « - Je suis né ici et je n’ai jamais mis les pieds ailleurs. ». L'accompagnant dans son geste en levant son verre en sa direction, Lucia était plus qu'agréablement surprise. Elle savait bien que normalement, les filles étaient supposées aimer les hommes qui veulent les faire voyager. Elle était supposée vouloir vivre des milliers d'aventures à travers le monde. Néanmoins, Lucia n'était pas comme cela, elle aimait le voyage mais, elle aimait davantage se sentir chez elle. Ce confort, ce petit bonheur n'avait pas de prix à ses yeux. « - Je ne me vois pas vivre ailleurs non-plus. Quand on est bien chez soi, il n’y pas de raison de s’en aller. ». Son sourire ne se détachait pas de son visage, elle allait finir par avoir des crampes au joue. « Eh bien, c'est rare de trouver quelqu'un qui partage les mêmes sentiments que moi. C'est comme si tout le monde voulait s'échapper, partir loin, découvrir de nouveaux lieux mais... je ne veux pas renoncer à ce sentiment si particulier de savoir que je suis à ma place ici. ». Il faut dire que Lucia avait mis du temps à trouver sa place dans le monde, elle s'était rebellée. Elle avait haït le monde et cette ville. Elle avait du temps à accepter qu'elle avait une famille, un foyer et un rôle à jouer. Songeuse, elle baissa les yeux un instant avant de rire légèrement. « Pourtant, plus jeune je voulais aller faire ma vie au Mexique... pleine crise identitaire de l'adolescence. ». Parce que sa mère biologique était mexicaine et qu'à l'époque, elle pensait sincèrement pouvoir se lier à une famille, sa famille biologique en fait. Cela n'avait pas duré, heureusement.

« - Je n’aimais pas non-plus. On me forçait avant. Et j’ai fini par m’y habitué. ». Lucia ne put s'empêcher de rire de nouveau, le forcer, vraiment ? « Je ne sais pas si l'on peut dire que c'est un mal pour un bien mais c'est assez inhabituel en tout cas! ». Lucia, personne ne l'avait forcé à aimer la Tequila, ni l'alcool de manière générale mais, elle n'en abusait que très rarement. Il faut dire qu'elle n'avait pas un travail qui lui laissait beaucoup l'occasion de se mettre la murge et ce n'était pas une mauvaise chose.

Soit, elle tenait à s'éloigner avec le beau médecin, du moins s'il n'y voyait aucun inconvénient. « - Je ne pense pas ! ». Lucia afficha un immense sourire – un de plus !- avant de se concentrer pour prendre son verre et suivre le médecin. Non pas qu'elle avait déjà trop bu mais, le flou s'invitait encore et toujours sans prévenir. Avec galanterie, il la laissa s'asseoir en première. « - Je pense que du coup, maintenant qu’on partage une table, on peut arrêter de se vouvoyer. ». Ce n'était pas une mauvaise idée en effet. « - J’ai tendance à m’y accrocher, mais je ferais un effort pour toi. ». Ah ça, Lucia n'en était que plus heureuse de l'entendre, elle se sentait flattée. « C'est gentil de lâcher prise pour moi. ». Elle but une gorgée avant de reprendre. « Je peux te demander pourquoi t'as choisis l'obstétrique ? Je me doute qu'on te pose souvent la question mais, je suis trop curieuse pour prétendre que ça ne m'intéresse pas. ». Elle aimait savoir parce qu'il fallait bien le dire, c'était un choix déterminant. Un choix qui ne pouvait pas être prit au hasard et qui par conséquent révélait beaucoup sur le personne.

Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


No Worries
Registers
Your Dreams: Atteindre le plus haut des sommets. Diriger l'hôpital.
TO DO
:
Relationships
:
Life› embauché le : 20/08/2016
› nombre d'opérations : 59
› pseudo : elow ;
› célébrité : manish dayal ;
› credits : elow ;

MessageSujet: Re: Take a little time to feel alright. (Anu)   Sam 27 Aoû - 11:57






“ Take a little time to feel alright. ”

LUCIA & ANURAG

Finalement, il avait peut-être bien fait de ne pas l’appeler tout de suite. D’attendre. Sa patiente était récompensée ce soir. Il n’avait rien demandé, mais le voilà qui discute avec Lucia, une bière en main. Sincèrement, il ne pensait pas finir sa soirée ainsi. Bien accompagnée. Et il appréciait Lucia. Elle semblait drôle, détachée, compréhensif. C’était sans doute l’effet de sa petite fête entre copine, mais Anurag appréciait pouvoir parler à quelqu’un sans avoir l’impression que cette personne en question est gênée ou mal à l’aise. Il ne savait pas pourquoi, mais la plupart du temps, c’était l’effet qu’il avait sur les gens. Ce n’était pas le cas de Lucia visiblement, pour son plus grand bonheur.

Il offrit un sourire bien placé quand elle parla de Taxi. Dans ses moment-là, il regrettait de ne pas avoir de permis ou de voiture. Anurag et la conduite, ça faisait deux. Il faisait partie de cette liste de personne qui vivait à côté, qui n’avait pas peur de Los Angeles la nuit et qui était prêt à marcher une petite heure sans le moindre problème. Entre le bus et le vélo, il jonglait, mais ce soir il avait préféré marcher. Pour une fois qu’il n’était pas urgent de rentrer chez lui pour se changer en deux minutes avant de retourner à l’hôpital. Los Angeles représentait énormément aux yeux de l’Indien. C’était sa maison. Il était étonné de savoir que pour Lucia, c’était pareil. Peu de personne partager ce genre d’impressions sur la ville. Il y avait soit trop de touriste, soit trop de gens malhonnête. Mais il y avait des petits espaces, des petites zones de paradis et des gens géniales. Il appréciait vraiment que Lucia soit un peu comme lui. Levant sa bière, il voulait fêter cette rencontre. « - C’est une chose qui arrive partout en fait. Les gens pensent qu’il y a mieux ailleurs, que la vraie vie est ailleurs. C’est faux. » Il haussa les épaules, pensant à ses parents qui avaient quitté l’Inde pour Los Angeles. Aujourd’hui tout était si différent… « - Le Mexique ? Vous avez de la famille là-bas ? » Il but une nouvelle gorgée, restant attentif à Lucia. Lui aussi, il y avait pensé partir une fois. Quand son père s’était fait arrêté, que sa vie à changer, il avait tenté de s’échapper, mais il avait fini par comprendre qu’il ne trouverait jamais d’endroit comme Los Angeles. Aucune ville n’aurait cet effet sur lui.

Il ria à son tour. « - C’est comme pour le café. Gamin on déteste, mais en grandissant, on s’adapte. » Il ria de nouveau, légèrement amusé par ce qu’il disait. Dire que sa mère était Punjabi et que chez eux, le Lassi et le whisky, c’était aussi commun que le thaï. Mais Anurag a toujours voulu suivre le « droit » chemin en ce qui concernait certaine tradition. Il faut aussi dire que sa première expérience avec le vin avait été un désastre. Alors forcément, il avait rapidement arrêté. En revanche, il avait fini par apprécié la bière. Ça l’aidait à se détendre.

« - Si je te réponds sincèrement, tu me promets de ne pas te moquer de moi ? » Il s’adossa à son siège, observant pendant une seconde Lucia. « - Ma mère. » Il ne plaisantait pas, mais son sourire était toujours présent. « - Elle a eu beaucoup de difficulté à avoir un enfant et lorsqu’elle était enceinte de moi, la grossesse a été très difficile. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


No Worries
Registers
Your Dreams:
TO DO
:
Relationships
:
Life› embauché le : 20/08/2016
› nombre d'opérations : 70
› pseudo : Margot.
› célébrité : Selena Gomez
› credits : money honey (avatar)

MessageSujet: Re: Take a little time to feel alright. (Anu)   Sam 27 Aoû - 13:07



"Take a little time to feel alright."

Un geste insignifiant peut bousculer votre façon de penser, vous pousser à agir, soyez prudents. Anu & Lucia



Los Angeles leur faisait tourner la tête, à tous les deux. Et Lucia s'imaginait sans mal à parcourir la ville à ses côtés. Parce qu'elle n'aurait pas besoin de lui dévoiler ses merveilles. Il était déjà sous le charme. Et sans que Lucia ne réalise vraiment, c'était elle qui tombait sous le charme. Mais, ce n'était pas la ville dont elle s'entichait ce soir. « - C’est une chose qui arrive partout en fait. Les gens pensent qu’il y a mieux ailleurs, que la vraie vie est ailleurs. C’est faux. ». Lucia approuva d'un léger signe de la tête. « Comme on dit, on cherche souvent un bonheur qui est juste sous nos yeux. ». Néanmoins, Lucia savait bien que ce n'était pas toujours si facile de l'accepter, ce bonheur. Parfois, il semblait louche, il semblait trop. Parce que trop, ce n'est jamais bon signe, trop, la roue va tourner. Et faut l'avouer, parfois, la simple idée de devoir se relever peut faire renoncer à tout, même au bon. « - Le Mexique ? Vous avez de la famille là-bas ? ». La brune fit une drôle de grimace, une petite moue inimitable. « J'ai cru en avoir... en fait, ma mère biologique est mexicaine. Je me disais qu'en allant là-bas, je trouverais ma vraie famille. J'avais pas vraiment réalisé que cette famille dont je rêvais, je l'avais déjà. ». Le couple Parker, ils s'étaient accrochés. Il s'étaient battus. Et finalement, ils avaient réussi. Lucia avait fini par accepter qu'elle était une part entière de cette famille et que personne n'allait l'abandonner.

« - C’est comme pour le café. Gamin on déteste, mais en grandissant, on s’adapte. ». Lucia ne put s'empêcher de rire de nouveau. « La caféine par contre, je suis adepte. ». Et pas qu'à moitié. Elle aimait le café sous toutes ses formes. Elle aimait l'effet du café. Ce n'était pas très important mais en fait... si quand même. Enfin non, mais c'était des tout petits détails comme cela qui rendait ce moment si agréable. C'était simple, naturel, sans crainte, sans attentes. C'était à sa cela que tenait la douceur de ce moment.

Elle l'interrogea alors sur son choix de carrière, ce qui l'intriguait. « - Si je te réponds sincèrement, tu me promets de ne pas te moquer de moi ? ». Lucia lui offrit un petit sourire en hochant la tête. « À moins que tu ne me révèles une attirance pour la blouse rose, je ne vais pas me moquer. ». Non, elle n'en avait pas l'intention. Il n'y avait pas de mauvaises raisons... à part la blouse rose. « - Ma mère. ». Le sourire de Lucia se transforma en quelque chose de plus doux, comme si ses paroles l'avait instantanément attendrie. « - Elle a eu beaucoup de difficulté à avoir un enfant et lorsqu’elle était enceinte de moi, la grossesse a été très difficile. ». Elle fit glisser une de ses mèches derrière son oreille. « Il n'y a pas de quoi se moquer, c'est une excellente motivation. ». Malheureusement, le désir d'enfant ne rentrait pas toujours en ligne de compte dans les grossesses. Lucia se doutait bien que sa génitrice ne l'avait pas désiré, elle l'avait gardé mais si elle n'avait jamais été là, cela n'aurait pas été un drame. En revanche, elle savait que sa mère adoptive avait tenté durant des années de tomber enceinte. Elle avait abandonné l'idée d'être mère, jusqu'à ce qu'elle débarque chez eux avec ses converses trouées et ses mèches violettes. Elle avait déjà onze ans quand elle avait rencontré les Parker et pourtant pour eux, cela avait été comme une évidence. D'un désir de l'aider, ils avaient voulu être sa famille. « J'imagine qu'elle est fière de toi. ». Surtout si c'était son enfant miracle, cela devait jouer.

Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


No Worries
Registers
Your Dreams: Atteindre le plus haut des sommets. Diriger l'hôpital.
TO DO
:
Relationships
:
Life› embauché le : 20/08/2016
› nombre d'opérations : 59
› pseudo : elow ;
› célébrité : manish dayal ;
› credits : elow ;

MessageSujet: Re: Take a little time to feel alright. (Anu)   Sam 3 Sep - 11:44






“ Take a little time to feel alright. ”

LUCIA & ANURAG

C’était rare de trouver quelqu’un qui comprenait l’importance de cette ville. Los Angeles était un endroit magique, bourré de surprise. Et à chaque fois qu’Anurag avançait dans la vie, cette ville changeait à ses côtés. C’était comme s’ils évoluaient ensemble et maintenant il pouvait ajouter Lucia. Il avait la sensation qu’elle aussi, avait vécu ça. Qu’elle le ressentait. Soudain il s’arrêta, fixa Lucia et l’observa une fraction de seconde avant de sourire tendrement. « - Je n’avais jamais entendu ça, mais j’approuve tellement. » Et son regard continua de tarder sur Lucia, comme par magie. Chercher le bonheur qui est en réalité sous nos yeux, c’était beau. C’était une expression marquant quelque part. Anurag n’avait jamais abordé les choses de cette façon, mais cela lui paraissait tellement cohérent maintenant. Soudain, sans qu’il ne s’y attend, la conversation devient plus sérieuse, plus ouverte aussi. Lucia disait des choses, des choses la concernant qui était vrai et parfois difficile à avouer. Elle parla de sa mère biologique, de son espoir de trouver des gens partageant le même sang qu’elle et de finalement ce lien fort qu’elle a avec sa famille d’adoption. Anurag tenta de sourire, de façon à la réconforter d’une certaine manière. « - Le sang, ça ne fait pas tout. » Il sait de quoi il parle. Il repense à son père et à ce lien qu’il aurait aimé ne pas avoir. Il pense à ce qu’il a vécu pendant un an, à ses problèmes, à ses crises… Et aujourd’hui il était seul, mais il était heureux. Sa famille était en partie en Inde, loin, mais heureuse aussi.

Maintenant qu’ils étaient installés, ils pouvaient discuter sans avoir l’impression qu’ils allaient manqués de temps. Non, Anurag était bien là. Il était même très bien. Il n’avait pas fait ce genre de rencontre depuis longtemps et remercia intérieurement son Karma. « - Non, en plus je déteste le rose. » Il offre un sourire bien placé, plaisantant. Puis reprit son sérieux pour avouer tout simplement que sa raison à lui, c’est sa mère. Sa forte et impressionnante mère. Il baissa légèrement les yeux, repensant à elle. Oui, Anurag était un fils à maman. Il parlait souvent au téléphone avec elle. Il gardait toujours un œil sur elle. Et l’Inde, c’était son cadeau. C’était lui qui avait tout fait pour qu’elle puisse y retourner.

« - Très. On a un truc entre nous. A chaque fois qu’une de mes patientes accouchent, je lui envoie la photo du nouveau-né. Elle l’imprime et le colle sur un tableau qu’elle a créé quand j’ai commencé mon internat. A ses yeux, ce sont tous ses petits-fils et elle veut pouvoir prier pour leur bonheur. » Il ria légèrement, buvant une nouvelle gorgée. Elle était un peu folle sa mère, toujours dans l’exagération. Ce tableau, il était dans le temple de l’énorme villa de son oncle. Très riche oncle, d’ailleurs. « - Et toi ? Qu’est-ce qui t’as poussé à être assistante sociale ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


No Worries
Registers
Your Dreams:
TO DO
:
Relationships
:
Life› embauché le : 20/08/2016
› nombre d'opérations : 70
› pseudo : Margot.
› célébrité : Selena Gomez
› credits : money honey (avatar)

MessageSujet: Re: Take a little time to feel alright. (Anu)   Sam 3 Sep - 12:51



"Take a little time to feel alright."

Un geste insignifiant peut bousculer votre façon de penser, vous pousser à agir, soyez prudents. Anu & Lucia



En un sens, Lucia se sentait proche d'Anurag. Et ce par le simple fait qu'ils partageaient cet amour pour Los Angeles. C'était comme si ils partageaient quelque chose de fort.Peut-être que c'était complètement débile. Pourtant, l'idée plaisait énormément à la jolie brune. « - Je n’avais jamais entendu ça, mais j’approuve tellement. ». Son regard ne se détachait pas du jeune homme, son sourire s'étendait sur ses lèvres. Elle aussi, elle avait approuvé cette expression qui n'était pas la sienne. « Ma mère me l'a souvent répété. ». Jusqu'à ce réalise à quel point cela était vrai. Jusqu'à ce qu'elle comprenne qu'elle n'avait plus à chercher. Quelque part, si Lucia s'en voudrait toujours d'avoir imposé à ses parents ses crises et ses doutes, cela n'avait fait qu'amplifier leur relation. Elle savait qu'ils l'aimeraient toujours, quoi qu'elle dise, quoi qu'elle fasse. « - Le sang, ça ne fait pas tout. ». La jeune femme fit un signe positif de la tête. « Fort heureusement, oui. ». Bien sûr, il n'était jamais aisé de se détacher de quelqu'un avec qui on partage un lien de sang. On ne peut pas décrété que tout est fini et espérer ne rien ressentir. Néanmoins, parfois il le faut. Le sang n'oblige personne à rester, personne à aimer.

« - Non, en plus je déteste le rose. ». Son sourire était à craquer, il tombait au bon moment, quand elle n'avait d'yeux que pour son adorable minois. Elle se mit à rire légèrement, tentant d'oublier que ses joues rougissaient légèrement. « Ce n'est pas ma couleur préférée non plus. ». Elle l'écouta alors avec attention. Elle trouvait cela vraiment touchant, qu'il fasse cela pour sa maman. Elle ne pouvait qu'imaginer la fierté de cette dernière. Et Lucia n'en était que plus impressionnée. Elle avait beaucoup d'estime pour les hommes qui avait le courage d'aimer leur famille et de l'affirmer. « - Très. On a un truc entre nous. A chaque fois qu’une de mes patientes accouchent, je lui envoie la photo du nouveau-né. Elle l’imprime et le colle sur un tableau qu’elle a créé quand j’ai commencé mon internat. A ses yeux, ce sont tous ses petits-fils et elle veut pouvoir prier pour leur bonheur. ». Son rire eut pour effet de l'attendrir encore plus que ses mots ne l'avait déjà fait. Elle aimait ce qu'elle entendait et ce que cela faisait ressortir chez Anurag. Il n'était définitivement pas un médecin froid et distant dans son esprit. Non, c'était un homme chaleureux et un homme de valeur. « Oh mon dieu, c'est sans doute la chose la plus adorable que j'ai entendu ! Ta maman a l'air d'avoir un grand coeur. ». Et de vouloir un petit-enfant mais Lucia n'allait pas parler de cela maintenant, c'était un peu intime. Enfin, elle pouvait toujours demander à Anu s'il voulait des enfants mais, elle préférait éviter parce que cela pouvait être mal interprété.

« - Et toi ? Qu’est-ce qui t’as poussé à être assistante sociale ? ». Lucia fit mine de réfléchir une seconde avant de lancer avec humour « Je voulais devenir super-héros, sauver la veuve et l'orphelin... enfin surtout l'orphelin. ». Ses yeux étaient rieurs, même si elle plaisantait, ce n'était pas si loin de la vérité. « J'ai connu six familles d'accueil et je ne sais combien de foyers avant de tomber sur les Parker. Et, à chaque nouveau foyer, chaque nouvelle famille, personne n'écoutait ce que j'avais à dire. On prenait des décisions pour moi, me retirant le pouvoir d'agir. Dans ces cas-là, soit on résigne et on accepte que le système est définitivement pourri soit, on fait de notre mieux pour changer les choses de l'intérieur. ». Bien évidemment, elle avait choisit la deuxième option et elle ne regrettait en rien. « Je dois paraître un peu naïve là, mais j'aime croire que je peux changer les choses d'une manière ou d'une autre. ». Elle travaillait sans cesse dessus. Elle faisait tout son possible pour que ces gosses soient entendus. Pour que l'argent cesse de pourrir le système aussi. Elle était encore loin du but et elle ne l'atteindrait peut-être jamais mais, elle s'accrochait.

Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


No Worries
Registers
Your Dreams: Atteindre le plus haut des sommets. Diriger l'hôpital.
TO DO
:
Relationships
:
Life› embauché le : 20/08/2016
› nombre d'opérations : 59
› pseudo : elow ;
› célébrité : manish dayal ;
› credits : elow ;

MessageSujet: Re: Take a little time to feel alright. (Anu)   Ven 9 Sep - 20:08






“ Take a little time to feel alright. ”

LUCIA & ANURAG

Etait-ce normal de se sentir si proche de quelqu’un en si peu de temps ? Comme si une phrase, un sourire, un clin d’œil, suffisait. Anurag avait cette impression depuis quelques minutes déjà. Rien que regarder Lucia suffisait à lui donner cette sensation que des années d’amitié était déjà imprégné dans leur histoire. Pourtant ce n’était pas le cas. Il appréciait vraiment le moment qu’il passait et savourait pleinement cette sensation qu’il n’avait pas l’habitude de vivre. Anurag n’était pas vraiment connue pour être le genre de personne à tendre la main et à rire de bon cœur. Non, tout le monde le voyait de la bonne façon : un calme manipulateur qui savait saisir la bonne occasion pour avancer. Sa gentillesse n’était pas assez forte pour contrer cette ombre dans son cœur. « - ça doit être quelqu’un de bien. » dit-il tendrement, en se disant que sa mère devait réellement être quelqu’un de fondamentalement bien. Pour une raison qu’il ignorait, il s’imagina une rencontre entre sa mère et la sienne. Une partie de voulu rire face à l’image qu’il avait en tête, mais Anurag se reconcentra sur le beau sourire de Lucia.

Ils étaient d’accord sur beaucoup de choses et c’était franchement bien. Pour une fois, il n’avait pas à débattre du pourquoi ou du comment. Naturellement, elle ne pouvait aimer tout ce que lui aimer, statistiquement parlant, ce n’était pas possible. Mais pour l’instant, c’était tellement plaisant de parler à quelqu’un qui comprenait ce que lui vivait, ressentait pour des choses simples mais importantes. « - C’est une bonne chose à savoir. » Elle n’aimait pas le rose, quelque part, c’était comme dire : je n’ai pas passé mon enfance à jouer à la Barbie et à essayer de me peindre le visage pour ressembler aux filles de la télé. D’un seul coup, il se disait qu’il aurait aimé savoir à quoi Lucia ressemblait enfant. Une part de lui voulait entendre l’histoire de son enfance, de son adolescence. Finalement, tout connaitre d’elle… Mais parler de sa mère lui fit mettre cette idée de côté, se reconcentrant sur la femme la plus importante de sa vie. Sa mère était incroyablement généreuse et en parlant de cette petite habitude, Anurag s’en rendait compte. Il se rendait compte qu’il devait dégageait une image tellement différente de celle qu’il offrait à l’hôpital. Tellement différente…

Face à la réaction de Lucia, Anurag était obligé de rire. « - Si tu savais. » Quelque part, c’était tellement agréable de la savoir en Inde, avec ses sœurs, ses frères. Ses nièces et neveux. Son père… ah le fameux grand-père. Anurag ne regrettait pas le choix de lui avoir payer un billet pour retourner au pays, malgré le manque qu’il ressentait depuis son départ.

« - ça veut dire que je suis en face de WonderWoman ? » Il avait sans doute des joues un peu plus rosées, à force de boire. A force de plaisanter et de sourire. Mais il ne pouvait pas nier que c’était surprenant la manière dont il appréciait si rapidement Lucia. Elle avait tout pour plaire. Attentif, il absorbait les mots de Lucia. Elle avait connu six familles d’accueil… c’était impressionnant. Et pourtant elle n’avait pas l’air d’avoir mal tourné. C’était sans doute un cliché, mais c’était aussi ce qui arrivait le plus souvent. « - Tu peux. » Tout à fait convaincu, il se releva légèrement. « - Je trouve ça très courageux de ta part de faire ce que tu fais. Avec la motivation que tu as. Je suis certain que tu vas arriver à créer des changements. Peut-être qu’ils seront petit, mais ils seront suffisant pour créer un mouvement. » Et voilà, il avait atteint ce moment où l’alcool, mêlait à une certaine attirance et timidité, se sent dans son flot de parole. « - Comme un domino… tu sais… » Il haussa les épaules, buvant une nouvelle gorgée, se sentant un peu bête.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


No Worries
Registers
Your Dreams:
TO DO
:
Relationships
:
Life› embauché le : 20/08/2016
› nombre d'opérations : 70
› pseudo : Margot.
› célébrité : Selena Gomez
› credits : money honey (avatar)

MessageSujet: Re: Take a little time to feel alright. (Anu)   Dim 11 Sep - 6:16



"Take a little time to feel alright."

Un geste insignifiant peut bousculer votre façon de penser, vous pousser à agir, soyez prudents. Anu & Lucia



A cet instant, il semblait si facile de s'ouvrir, de se laisser aller, de se confier. C'était déroutant, déstabilisant. Ils ne connaissaient pas grand-chose l'un de l'autre mais, ce n'était pas grave. C'était comme s'ils étaient prêts à se donner les clés pour se comprendre, pour se connaître. Il y avait dans tout cela quelque chose de ridiculement évident. « - ça doit être quelqu’un de bien. ». Lucia fit un signe positif de la tête, l'image de sa mère lui venant à l'esprit. Cette femme était un trésor de bonté, Lucia l'admirait énormément. « Elle l'est. ». Et elle était heureuse qu'en quelques mots, Anu se soit rendu compte de cette réalité.

La conversation ayant changé, Lucia lui confia que tout comme lui, le rose n'était pas vraiment sa couleur. « - C’est une bonne chose à savoir. ». Elle se contenta d'afficher un sourire amusé avant de le laisser poursuivre, se mettant à son tour à parler de sa maman. Et il fallait l'admettre, elle semblait être une femme extraordinaire, elle aussi. Sa maman avait un grand coeur, c'était une évidence. Et le rire d'Anurag était définitivement très séduisant, mais ça c'était une autre histoire. « - Si tu savais. ». Il n'y avait aucun doute, cette femme avait façonné son fils d'une bien jolie manière. En tout cas, Lucia aimait l'homme qu'elle voyait ce soir et elle savait maintenant qu'il y avait une femme derrière tout cela et c'était une bonne chose.

Lucia lui confia alors ses choix professionnel et ce désir de changer les choses, jouer au super-héros, sauver tout le monde. Enfin quelque chose comme ça, mais elle avait tout de même les pieds sur Terre. « - ça veut dire que je suis en face de WonderWoman ? ». Lucia se redressa, prenant un air faussement pompeux. « Eh bien sans vouloir me vanter, oui. ». Ni une, ni deux, elle se mit à rire. Elle aimait tout cela. Pouvoir plaisanter, rire, s'amuser tout simplement. Ils parlaient de choses sérieuses, oui. Ils apprenaient à se connaître, aussi. Et pourtant, leurs sourire illuminaient la pièce et leurs rires raisonnaient. C'était plus qu'agréable. « - Tu peux. ». Instantanément, Lucia se mit à rougir. Ces deux petits mots étaient mieux que n'importe lequel des compliments. Savoir qu'on croyait en elle, c'était vital. Et quand cette confiance venait de ce charmant médecin... eh bien cela prenait encore plus d'importance, sans trop qu'elle sache pourquoi. Peut-être parce qu'il la connaissait peu et que rien ne l'obligeait à dire ces mots. Il n'avait pas à prétendre. Et elle savait – elle sentait- que cet échange entre eux était profondément sincère. « - Je trouve ça très courageux de ta part de faire ce que tu fais. Avec la motivation que tu as. Je suis certain que tu vas arriver à créer des changements. Peut-être qu’ils seront petit, mais ils seront suffisant pour créer un mouvement. ». Lucia hocha la tête alors qu'elle l'observait avec une certaine tendresse, elle ne pouvait pas baisser les yeux, elle était absorbé par lui, par ses mots comme par sa présence. « - Comme un domino… tu sais… ». Il prit une gorgée alors que le sourire de la jeune fille s'amplifia. « J'aime cette image... et c'est exactement ce que je cherche à faire. Et... merci, de croire que je peux y arriver. ». Elle plongea son regard dans le sien, avant de se cacher à son tour derrière une gorgée de tequila parce que ses joues étaient rougies. Le fait est qu'en se plongeant dans ses yeux, contrôler l'attirance qu'elle avait à son égard était plus complexe. Parce que oui, il lui plaisait.

Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

❝ Contenu sponsorisé


No Worries
Life

MessageSujet: Re: Take a little time to feel alright. (Anu)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Take a little time to feel alright. (Anu)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Brynrose + electric lights blow my mind but i feel alright
» Los Angeles Clippers Time
» Mahjong Time
» ZELDA The hero of time "le film".
» [ZEN] Time Sieve

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Road's Hope :: Fifth step :: Around places :: Sunset Bvd-